Livraison offerte dés 150€ d’achat

click&collect à Coubert (77)

L’histoire du rhum arrangé !

Comment est né le rhum arrangé ?

Le rhum arrangé est une spécialité issue du rhum blanc produit dans les îles de l’Océan Indien, les Antilles, les Caraïbes et bien d’autres. Dans cet article au goût sucré on parlera de l’histoire de la canne à sucre, le développement du rhum, et la découverte du rhum arrangé à l’île de la Réunion.

La Canne à sucre

La canne à sucre, ou encore Saccharum Officinarum, est cultivée dans le monde depuis des années avant JC. Sa consommation était très simple à cette époque : on croquait la canne à pleines dents pour le jus sucré de sa tige principale.

C’est au XVIIème siècle dans l’océan indien sur la petite île de la Réunion, autrefois appelée « île Bourbon », que démarre notre histoire du rhum. La canne à sucre y a été introduite sous le nom de canne Bourbon.

A cette époque l’île Bourbon cultive principalement le café. Très rapidement les plantations de canne à sucre se sont multipliées jusqu’à arpenter les paysages de l’île volcanique tropicale.

La naissance du rhum

Avec la canne à sucre vient certes le sucre, mais également le rhum…

A partir de 1704, les premiers alambics permettent la production d’une eau de vie appelée « l’Arak », qui s’appellera plus communément rhum.

Ce premier rhum, également appelé « vesou » est produit à partir du jus qui s’écoule lors du broyage de la canne à sucre. Tandis que le sucre est obtenu par cristallisation du jus de canne, le vesou sera lui obtenu par fermentation puis distillation du jus de canne. Aujourd’hui le vesou est appelé rhum agricole.

La mélasse et le rhum traditionnel

Dès les années 1815, avec l’essor de l’industrie sucrière, le jus de canne à sucre est fortement exploité pour la production de sucre. Le rhum ne se fabrique alors quasiment plus qu’avec la mélasse, produit issu de la fabrication du sucre.

Mais, KESACO ?

Nous l’avons vu juste avant, le sucre est obtenu par cristallisation du jus de canne. Pour cela le jus est chauffé puis centrifugé pour extraire les cristaux de sucre. Le résidu non cristallisé à l’issue de cette opération est ce qu’on appelle la « mélasse », un sirop très foncé presque noir chargé en sucre

Cette mélasse est ensuite fermentée puis distillée pour obtenir le rhum de mélasse, également appelé rhum traditionnel.

La mélasse, le sucre de canne, l'histoire du rhum arrangé

La mélasse et le rhum traditionnel

La mélasse, le sucre de canne, l'histoire du rhum arrangé

Cet alcool traditionnel était alors utilisé par les marins et les pirates pour conserver les fruits, plantes et épices pendant leurs voyages.

Au gré des vagues et de leurs périples, ils trouvèrent formidable que les fruits et épices tourbillonnaient dans les barriques en infusant le rhum de leurs saveurs. C’est ainsi que naitra une délicieuse boisson : le rhum arrangé.

En 1930 le rhum arrangé devient une boisson emblématique vendue par les marchands et élaborée de façon artisanale par les réunionnais.

Depuis, le rhum arrangé s’est développé et a connu ces dernières années un immense succès.

KEVAS, créateur d’arrangés

Rhum agricole ou rhum traditionnel, ce n’est finalement qu’une différence de matière première. L’un utilisera le jus de canne, l’autre la mélasse de canne. La diversité de ces deux types de rhum fait toute la richesse du rhum arrangé.

Originaire des îles, le rhum arrangé est aujourd’hui fabriqué et produit n’importe où… comme à Coubert dans les ateliers KEVAS !

Chez KEVAS, Kevin et Valentin ont décidé de suivre les origines réunionnaises de Kevin et travaillent leurs arrangés avec un rhum traditionnel. Mais attention ce n’est que le début, la suite ils l’écriront avec vous.

À bientôt sur kevas.fr

Retour sur les articles du blog : kevas.fr/blog/

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. à consommer avec modération